Les contrôleurs ou box domotique

Dans ce billet, je vais parler des box domotique, cette cerise sur le gâteau d’une installation réussie.

Comme je l’ai mentionné dans les articles précédents, une bonne solution domotique ne nécessitera pas de centre nerveux principal. Chaque module pourra communiquer avec les autres directement, sans intermédiaire obligatoire. Cela permet de ne pas avoir son installation inutilisable parce le contrôleur tombe en panne.

Néanmoins, on peut rajouter une pièce maîtresse supplémentaire, souvent appelée box domotique, afin de décupler les possibilités de son installation. Ces box auront la faculté de pouvoir communiquer (réception et émission) avec l’ensemble des participants du bâtiment et même avec internet. Ces contrôleurs ne gênerons absolument pas le fonctionnement initial, mais permettrons d’ajouter des intérêts supplémentaires. Si celui-ci tombe en panne ? Le reste continuera de communiquer, il n’y aura que les ajouts apportés par le contrôleur qui ne seront plus utilisables.

Le principe est d’intégrer une architecture suffisamment évoluée pour gérer un grand nombre de taches.

  • Un côté software avec un logiciel embarqué afin d’avoir une interface graphique claire. Ce logiciel permettra de paramétrer la box et l’installation, récupérer des données, de créer des scénarios complexes, de contrôler n’importe quel participant à tous moments, gérer un calendrier d’évènements, créer des alertes, etc. Il peut y avoir également un serveur web permettant l’accès à distance par internet. Cette communication avec internet permettra également d’utiliser toutes les ressources disponibles sur la toile, comme les mails, Twitter, IFTTT, etc.
  • Un côté hardware avec diverses fonctions de traitement et de communication. Les box pourront échanger avec plusieurs technologies différentes : wifi, bluetooth, internet, passer par le réseau afin d’être pilotables par une tablette tactile, un téléphone, un PC, ou encore une télévision. Elles deviennent ce que l’on appelle ‘des passerelles’, permettant à différents protocoles ou différentes machines de parler ensembles.

Exemples d’utilisation :

  • Récupérer les données de toutes les sondes de températures du bâtiment afin de générer des courbes de statistiques.
  • Récupérer les informations de son compteur EDF.
  • Créer des scénarios complexes. Exemple : ‘S’il est 8h00 du matin, que le système d’alarme n’est pas activé, un jour en semaine et que les détecteurs de présence de toutes les pièces, sauf la chambre à coucher, ne détectent rien. Alors, lance un morceau de musique de ma playlist, en augmentant progressivement le son’.
  • Contrôler une lumière précise, dans une pièce précise, de n’importe quel endroit intérieur ou extérieur au bâtiment.
  • Récupérer l’image de ses caméras de surveillances et les visualiser depuis l’extérieur du bâtiment, en passant par internet.

Avec ce genre de contrôleur, tout peut communiquer avec l’installation. Il ne reste que son imagination pour imposer les limites.

Publicités

un commentaire

  1. Les box domotiques ont un bel avenir devant elles car elles offrent une facilité d’installation des équipements domotiques et une véritable centralisation des commandes 🙂 ! N’hésitez pas à visiter mon article sur le sujet ; http://www.maisonentravaux.fr/electricite/petits-travaux-electriques/prix-box-domotique-pour-avoir-maison-domotique/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :