La domotique… simplement

Pour commencer, répondons à cette question : « Qu’est-ce que la domotique ? »

La domotique est un ensemble de fonctions permettant de rendre un habitat plus économique, confortable, sûre et sain.
Cet ensemble de fonctions agit en deux points : l’automatisation de certains systèmes (chauffage, éclairage, prises, aération, …) et la communication entre eux.
D’où cette vision de « maison intelligente ».

Cette définition est très large, mais elle englobe bien l’aspect général et les buts recherchés. Je développerai, dans d’autres billets, le fonctionnement en profondeur.

Je vais détailler ces quatre aspects afin d’y voir un peu plus clair.

 

L’aspect économie :

Quand on parle d’économie d’énergie grâce à la domotique, les réactions montrent bien un scepticisme des personnes.
Dans un premier temps, quels sont les plus grandes dépenses régulières d’énergie dans une maison :

  • L’éclairage
  • Le chauffage (électrique, gaz,…) / ventilation (VMC, climatisation,…)
  • L’eau (chauffage, machines, salle de bain,…)
  • Les équipements électriques (télévision, électroménager, informatique,…)

Je vais prendre un exemple concret analogue que je trouve parlant : la voiture.
A la différence des maisons qui ont très peu évoluées depuis plus d’une cinquantaine d’années (d’où cette difficulté aujourd’hui face au changement), la voiture s’est constamment améliorée. Un des intérêts est justement l’ajout d’électronique afin de les rendre plus performantes et surtout moins gourmandes en énergie. Repensez à la consommation de carburant des voitures de 1950, cela ferait froid dans le dos maintenant.
Il en va de même avec les maisons, en améliorant son environnement, on peut drastiquement diminuer sa consommation d’énergie.

Il est intéressant d’avoir quelques chiffres en tête :

Évolution quinquennale de l’effort énergétique des ménages (source : INSEE)

Évolution quinquennale de l’effort énergétique des ménages

Nous avons ici le pourcentage du budget alloué aux dépenses énergétique sur une année par un ménage moyen.

Soit, en ne comptant pas le carburant, une moyenne de 4.5%.

Une installation domotique va permettre une utilisation plus efficace des points énergivores.

Les systèmes électriques inutilisés sont coupés pendant les absences :

On entend souvent parler de la petite lumière rouge sur les téléviseurs, les couper entrainent des économies d’énergie.
D’une part, c’est exact mais peu de gens le font systématiquement, sur tous les téléviseurs, de toute la maison, après chaque utilisation. De plus, il ne faut pas se limiter qu’aux téléviseurs, l’intégralité des équipements électriques consomment en veille et même sans veille (le transformateur et le système d’allumage sont toujours sous tension).
La domotique peut très facilement, que ce soit de manière totalement automatique ou manuelle sur UN seul bouton, couper l’intégralité des systèmes inutilisés de la maison au point le plus haut, c’est-à-dire avant la prise.

Une gestion de l’éclairage logique :

La question à se poser est toute bête : Pourquoi éclairer quand personne n’est dans la pièce ? Afin de se placer dans un contexte clair, examinons une situation de la vie de tous les jours.
Vous regardez un film à la télévision le soir, vous profitez de la publicité pour aller aux toilettes. Trois minutes s’écoulent facilement et la lumière est restée allumé. Avec une installation domotique, l’éclairage se serait éteint automatiquement une minute après votre départ, vous auriez gagné 2 minutes d’éclairage. Imaginons que cette situation se reproduise une fois tous les quatre jours. Vous avez économisé 2*90 = 180 minutes (3 heures) d’éclairage sur une année. Je trouve cette scène réaliste et marquante, mais elle ne représente, évidemment, qu’une infime partie des possibilités. Une maison intelligente n’oublie jamais de couper la lumière, elle.

Un chauffage bien réglé :

Beaucoup de logements sont aujourd’hui équipés de thermostat d’ambiance permettant de réguler son chauffage et même de définir des temps de nuit où la température est abaissée. C’est très intéressant et c’est déjà de la domotique ! Mais nous pouvons aller beaucoup plus loin. Il est bien sûr inintéressant de chauffer autant la nuit que le jour, mais il en va de même la journée lorsque qu’aucun occupant est présent. Vous partez en milieu de journée faire une course ? La température s’abaisse automatiquement de 4 degrés. Lorsque vous revenez, la température remonte pour un confort supérieur.
Il n’y a également aucun intérêt de chauffer si une fenêtre est ouverte. Une installation bien pensée permettra de couper automatiquement le chauffage dès qu’une ouverture est détectée.
On peut également diminuer l’intérêt de chauffer ou de refroidir le logement en gérant effacement et constamment la chaleur naturelle du soleil. En ajustant l’ouverture des volets, on module la quantité de lumière et on emprisonne plus efficacement la chaleur emmagasinée.

La domotique agit de deux manières :
– Une baisse directe de la facture énergétique de 7 à 30%.
– Une consultation en temps réel de sa consommation, ce qui entraine une diminution de la consommation.

 

L’aspect confort :

Bien évidemment, c’est une part importante de la domotique. La maison est un lieu où l’on passe un temps très important, le confort est donc un point non négligeable. Quoi de plus agréable que d’avoir une maison qui prend soin de vous après une journée de travail!

Imaginez : Vous rentrez fatiguer d’une longue journée ; en arrivant chez vous, votre maison réagit en conséquence. Sans que vous interveniez, elle ouvre la porte du garage, allume la lumière, si besoin est, ajuste l’ouverture des volets, fait couler un café pour qu’il soit juste chaud et diffuse un morceau sélectionné, comme musique de fond. Votre habitation applique ce qu’il a de mieux pour vous, plus qu’un logement, elle devient un foyer, n’est-ce pas ce que nous attendons d’une maison ?

Il y a là aussi un exemple marquant pour les réfractaires aux automatismes qui facilitent la vie : la machine à laver le linge.
Beaucoup en sont équipés et je doute que le retour aux lavoirs réjouirait les utilisateurs !

Mais cet aspect confort peut être vue sous un autre angle et devenir une nécessité pour les personnes âgées, malades ou handicapées.
Certaines taches de la vie courante peuvent être très difficiles, voir même impossibles pour certains. La centralisation des commandes et l’automatisation peuvent être une aide précieuse et indispensable.

Une chose est sûre ; quand on est équipé d’un système domotique, on ne revient pas en arrière.

 

L’aspect sureté :

Autre point important dans un foyer : la sécurité des biens et des personnes. Afin de transformer son habitat en véritable cocon, il est logique de se sentir protéger dans celui-ci.

Mettons tout cela en chiffres : (extrait du bulletin annuel 2012 inhesj)

extrait du bulletin annuel 2012 inhesj

Outre l’importance de ces chiffres, observez l’augmentation au fil des années.

Ces résultats, ne mettant en évidence que les cambriolages, montrent bien le besoin de pouvoir compter sur une sécurité suffisante.
La domotique permet de gérer un grand nombre de paramètres qui peuvent assurer une protection / dissuasion avant ou pendant cambriolage.

  • Automatisation de l’éclairage et des volets afin de simuler une présence
  • Détection de mouvements
  • Détection d’ouverture de portes et fenêtres
  • Caméra accessible depuis un téléphone ou un navigateur web
  • Détection de bruits, vibrations
  • Sirène d’avertissement / dissuasion

Un des points de fonctionnement de la domotique, comme je l’ai signalé au début, est la communication entre tous les systèmes, ce qui permet de rendre une protection plus difficile à parer, capable de s’adapter aux situations.
Mais il ne faut pas se leurrer, la domotique sécurité est la partie la plus compliquée à mettre en place et la protection zéro n’existe pas.

 

Aspect santé :

Souvent une donnée oubliée, il est pourtant vitale de contrôler certains paramètres de notre environnement.

La qualité de l’air

Une ventilation correcte permet de nettoyer l’air vicié par la vie quotidienne. Entre les rejets humains et matériels, celui-ci a besoin d’être recyclé et surveillé régulièrement.
La qualité de l’air passe également par un taux d’humidité régulé et adapté. Pour une température de 20°C, le taux d’humidité relative recommandé est de 40 à 60%.
La domotique gère l’ensemble du système de ventilation et de mesure du CO2, de l’hygrométrie, de température.

Le taux de monoxyde de Carbonne (CO)

Sans rentrer dans les détails, sachez qu’il s’agit d’un gaz dangereux incolore, inodore (donc difficile à détecter), provenant de la combustion de matière fossile. Donc tout appareil, comme chaudière, moteur de tondeuse, poêle à bois et autre, produit du CO. Si son évacuation ne se fait pas correctement, les risques sur la santé peuvent être fatals.
Un système domotique permet de gérer une évacuation efficace, la mesure des taux et l’avertissement que ce soit chez soi ou même en dehors.

Les fumées

La détection rapide des fumées de feu de maison peut sauver des vies et même des biens matériels.
Les détecteurs de fumée seront d’ailleurs obligatoires à partir de 2015.

Les gaz inflammables (fuite)

La détection de ces gaz n’est pas à négliger. Nombres d’incendies arrivent par fuite de gaz, dans certains cas, ce sont ces détecteurs qui peuvent agir et prévenir avant ceux pour la fumée.
Prenons un exemple : Vous partez faire une course aux commerces proches, vous laissez vos enfants seuls à la maison. Une fuite sur la gazinière décharge du gaz en quantité importante. Le simple appui sur un interrupteur peut entrainer une étincelle et une explosion.
Avec un système domotique adapté vous êtes averti directement sur votre téléphone et la majorité du système électrique de la maison est coupé instantanément.

Cet aspect englobe également le suivi des personnes fragiles ou âgées. La maison peut surveiller les occupants (cardiaque, chutes, détecter tous malaises) et ainsi prévenir des secours ou de la famille proche.

Ce billet avait pour but de mettre en évidence les objectifs et intérêts de la domotique.
Je ne suis pas rentré dans le fonctionnement, nous y viendrons après.
A noter également que tous ces points sont applicables aux grands bâtiments, immeubles, sites industriels ou tertiaires, on parlera alors d’immotique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :